Tag: Phuntsok

Premier mois

Premier mois

Nous avons emménagé depuis un mois dans un appartement temporaire. Pas le rêve (pas encore) mais en attendant ça permet de nous installer et avoir un chez-soi. Phuntsok quant à lui vit plutôt chez ses grands-parents afin d’être proche de ses amis Nana, Pasang, Tashi Dawa.
Côté boulot, j’ai décroché un mandat (court et intense) dans une ONG internationale; très content car car j’ai beaucoup appris, mais aussi car un premier aide probablement à en trouver d’autres. En parallèle j’aide Norlha à divers niveaux dont la formulation de nouveaux projets, le networking, etc.

Chez soi

L’autre jour avec Tendol nous discutions ce qui fait qu’on commence (ou pas, et quand) à se sentir “chez soi”….. Grande question. Vous en pensez quoi? Vos expériences et avis sont les bienvenus: laissez un commentaire ci-dessous!

Rythme de vie local

Le rythme des journées au Nepal est assez intéressant. La journée s’étend de 4-5h (pour les valeureux/ses) à 20h, 21h au plus tard.
Mais comme nombre de bureaux et magasins ouvrent vers 10-11h, cela laisse un peu de temps, et donc il y a une vie avant le travail.
On voit donc souvent des gens jouer p.ex au badminton à 8h du matin.
Et pour les bouddhistes, le matin est le grand moment de pratique, à savoir les fameuses circumambulations autour du stoupa en récitant des mantras:
Janvier

Janvier

Ces premières semaines se passent bien, un peu de temps pour s’acclimater, … au rythme local. Patience (pas tjs facile) mais tout finit et finira par arriver 🙂
Les enfants ont commencé des cours avec une voisine qui leur apprend les bases du Nepali et Kunsel commence à compter en anglais, et l’alphabet…
aujourd’hui Kunsel a reçu beaucoup d’étoiles, c-à-d de félicitations de sa prof.
Et ils font des activités avec une maman de jour l’après-midi.
Après, ils s’amusent avec leurs amis. Et ils ont maintenant leur vélo… ils adorent.
Dès la semaine prochaine ils iront à l’école “pour de bon”.
 Ce que Phuntsok aime beaucoup, c’est d’aller au kiosque seul, ou avec ses amis et s’acheter des lolipops. Même en traversant les continents … on ne refait pas le monde…!
Tendol va presque tous les matins au stoupa de Bodhnath, le lieu de prière par excellence, et parfois lieu de rencontres au hasard, d’amies, voisines ou tantes.