Rentrée

Rentrée

Les enfants sont rentrés à l’Ecole française, et ils sont ravis. C’est une petite structure, très sympa et de parents d’élèves très sympas et ouverts; la pédagogie et le respect enchantent les enfants, qui avaient perdu confiance dans l’école précédente.

Phuntsok est en CE2, Kunsel en Moyenne Section. Ils ont certains cours en Français, d’autres en anglais; et dès octobre, ils commencent les Activités Extra-Scolaires!  Poterie, Eveil musical, Football, Athlétisme… que du bonheur.

Ce sont aussi de nouveaux amis pour les enfants, tous plus cosmopolites les uns que les autres: autrichiens, australiens ou anglais nés au Népal, plusieurs franco-népalais, des canadiens, italiens et autres….

Voilà pour l’instant et au plaisir de vous en raconter plus bientôt.

 

Advertisements
Inondations

Inondations

Un tiers du pays sous les eaux.

Plus de 300’000 familles affectées, dont près de 50’000 sans abris.

Nous préparons l’aide qui sera apportée dans les prochains jours, pour soutenir et protéger avant tout les enfants, les mères allaitantes ou enceintes.

Hier, la Cour suprême népalaise a jugé en faveur d’une requête qui affirmait que la réponse du gouvernement est “misérablement lente”. Incompétente lenteur, gouvernement faible et gangrené… ou manque de volonté d’aider le sud du pays?

En effet, la partie du pays touchée est le Terai, au sud du Népal…. Où habitent les minorités Madesh et Tarus, dont les revendications ne sont pas entendues par la capitale. Sachant que les élections dans cette province ont été repoussées 2 fois déjà, il faut espérer que cet épisode réveille les élus de la Vallée (la capitale) et en dégénère pas en affrontements, qui ne sont pas rares….

En tant que Suisse, l’importance d’écouter et respecter les minorités semble crucial pour la cohésion du pays. Mais dans cet autre pays montagneux, le message est loin d’être passé.

 

 

Escapade vaudoise

Escapade vaudoise

Quelques jours de visite en Suisse pour un séminaire de réflexions stratégiques avec Terre des hommes avec qui j’ai commencé à travailler à Katmandou en juin, comme chef de délégation.
Excellent timing et occasion de rêve pour faire connaissance avec près de 200 membres de l’équipe de Terre des hommes venus du terrain ainsi que ceux du siège.
Assez paradoxal d’être engagé à l’autre bout du monde par une ONG dont le siège est à Lausanne.
Excellente occasion aussi pour revoir ma famille, des amis, l’équipe de Norlha (la “tribu”!) et d’anciens collègues de l’EPFL ce matin. Après 6 mois riches et toujours le même plaisir de vous voir.