Devinette

Une a été élue au comité de l’école française de Katmandou; une a passé dans la classe suivante à l’école parce qu’elle “est brillante” selon sa prof qui a proposé le changement; et le dernier a son anniversaire aujourd’hui?

De qui s’agit-il?

Vos réponses ci-dessous svp 🙂

Advertisements
Octobre en 5 coups de coeur

Octobre en 5 coups de coeur

BistaLecture:  Fatalism & Development

Plongée dans l’histoire népalaise pour découvrir les racines des maux du pays, y compris inégalités/domination, les rivalités ethniques, le système politique chroniquement malade (et habilement maintenu par ceux qui en profitent), l’établissement du système brahmanique et ce qui sous-tend tout cela: le fatalisme.

 

Films

Parched (2015)

Tout est réussi: thème tragiquement actuel, magnifiquement joué, décor et esthétique raffinés, etc. Que du bonheur, quelques beaux rires … et des larmes.

Dangal (2016)

Magnifique film sur les attentes et préjugés, le rôle attribué aux filles… et le métier de père.

 

Musique: Oud

Découvert par hasard en écoutant Ibrahim Maalouf, j’aime beaucoup cet artiste.

Tibet

 

4e saison, festivals et souvenirs

Notre quatrième saison au Nepal en famille débute avec la fin de la mousson.
Le pays vient de célébrer Dashain (voir ci-dessous), le grand festival automnal, suivi de Tihar. Le pays s’oublie pendant ces quelques jours, tout le reste attendra, seules comptent les cérémonies, les tikas, les familles et les festins (bien carnés).
“En réalité c’est le festival de la viande!” commentait une collègue la semaine passée.
L’occasion aussi de plusieurs anniversaires.
Il y a 20 ans ma première visite au Nepal. (voir note de blog à ce sujet)
Récemment en visitant Patan, je trouvais la même prise de vue capturée en 2007; j’ai donc fait une courte vidéo du même endroit, pour le clin d’oeil.
Nepal éternel, inchangé et immortel, Nepal défiguré et frustré de son “mal-développement”.
Nous voulons y voir de l’exotique, de l’authentique mais honnêtement il n’en reste pas beaucoup. Pas à Katmandou. Le Nepal vit au XXIe siècle pour certains aspects, alors que pour d’autres c’est discutable: droit des femmes et des minorités, développement rural, infrastructures, gouvernance et administration, culture politique,
Le pire côtoye le meilleur. Misère et beauté, matérialisme omniprésent avec des relents de spiritualité. Un peu de paix et beaucoup de bruit.
Et parfois le plaisir de voir l’autre Nepal  hors de La Vallée 😉
Très different. Encore plus pauvre mais aussi plus calme.
Début octobre nous sommes sortis 4 jours dans l’est du pays: pèlerinage dans une grotte sacrée où méditèrent des saint.e.s bouddhistes au 6e siècle.
Gaurishankar_seen_from_Charikot_Dolakha_Nepal
Puis un saut à Dolakha (ci-contre) pour un peu de détente tranquille, la fraîcheur de l’altitude, qui nous ont rappelé le Val d’Anniviers  😀
Et toujours le même plaisir pour moi de comprendre un peu mieux presque chaque jour les cultures népalaises, l’histoire du pays, sa contribution unique à l’architecture asiatique, les religions et leur pratique quotidienne; et toujours face au défi de comprendre les castes, leurs origines, leur dessein, et leur application réelle, vécue (souvent: subie) au quotidien.
Mais je me refuse à écrire ce que je pense vraiment de la réalité socio-culturelle du pays, tellement c’est morose, et tellement le mal est ancré profondément.
Extrait du film Parched sur le jour de Dashain:

Today is Dussehra, a most auspicious day
A day of transformation… and truth.

Today we celebrate the Divine power of the Feminine.
Today goddess Durga decimated the great demon
Good won over evil.
Truth defeated Deceit.
Today we rise above our fears.
Today we let the Light enter.
Today we leave the darkness behind.